Blue Rider, Camion Ford Ranger 1986 et girouette, 2010.
Photo : Alexis Pernet.

instants d un souffle h264 1920x1080

Instants d’un souffle, vidéo, (4:45 min.), 2011.

Route des vents – carte géopoétique, impression numérique
Patrick Beaulieu, Daniel Canty et FEED, 2010.

Aéropostale – Georgia et Aéropostale – Murmuring Pines, extraits de la collection de cartes postales du vent, 2010.

VVV – une trilogie d’odyssées transfrontières (détail de l’exposition), Galerie des Arts Visuels, Université Laval, Québec, Canada, 2013.
Photo : Ivan Binet.

Blue Rider – girouette, 2010.
Photo : Alexis Pernet. Design de la girouette : Feed.

Ventury une odyssée transfrontière
à la poursuite des vents d’Amérique

Un projet de Patrick Beaulieu

avec Daniel Canty, Alexis Pernet et Dauphin Vincent.

En novembre et décembre 2010, Patrick Beaulieu a initié une odyssée transfrontières de 25 jours guidé par les vents d’Amérique. Intéressé par l’influence du vent sur l’homme, la nature, l’urbanisme et la géographie, il a poursuivi ces courants aériens à bord du blue rider, un vieux pick-up Ford Ranger muni d’accessoires et d’outils d’observation des vents — girouette, drapeau météorologique et vire vent. Il était accompagné tour à tour par trois auteurs co-pilotes qui ont pris le relais durant la traversée : l’architecte paysagiste Alexis Pernet, et les écrivains Daniel Canty et Dauphin Vincent. Ensemble, «ces chercheurs de vent» ont effectué une sorte de navigation terrestre en tentant, tant bien que mal, de faire conjuguer la configuration routière du continent avec la fluidité des courants aériens.

Ventury prenait comme point de départ la ville de Chicago — The Windy City — et a permis de tracer un parcours où la destination quotidienne de l’équipée a été entièrement dictée par la volonté du vent. Les chercheurs de Ventury ont choisi de s’abandonner à des forces qui les dépassent, afin d’en éprouver le plein potentiel poétique. Les phénomènes observés sur la route, s’ils renvoient à des savoirs établis (météorologie, physique, géomatique), contiennent néanmoins une part irréductible de mystère. Cette odyssée transfrontière invite donc à sonder, sur un mode exploratoire, la part intuitive et métaphorique de notre appréhension de ce phénomène naturel presque insaisissable qu’est le vent. (Daniel Canty, venturyodyssey.patrickbeaulieu.ca).

«Le vent constitue une structure fragile qui nécessite une attention particulière. En essayant de le définir de manière poétique dans le cadre de Ventury, Beaulieu se livrait de manière répétée à deux actions principales. Lors de son arrivée dans chaque petite ville, l’artiste trouvait la librairie ou le magasin d’antiquités le plus proche et demandait systématiquement au commis : “Auriez-vous des cartes postales du vent ?” La requête sincère, une action ludique qui inspirait une réponse vive, a mené à une sélection éclectique de photos poignantes ou nostalgiques, une collection judicieusement intitulée aéropostales.

La deuxième action était moins calculée mais tout aussi rigoureuse. Dans une esthétique parallèle à l’assemblage des cartes postales, Patrick a quotidiennement filmé les moments où les signes et les mouvements du vent étaient observables. La série de vidéos qui en résulte s’intitule les Instants d’un souffle. Ces vidéos comprennent : des bernaches du Canada en formation de vol en V ; un rideau battant au vent, flottant comme par magie sur une légère brise qui le pousse hors de la fenêtre d’un immeuble à appartements ; des feuilles virevoltant sur la plateforme d’un traversier.»
– Victoria Stanton, extrait de Frontières perméables, structures fragiles et rencontres fortuites : trajectoires performatives et importance de l’immatériel dans VVV : une trilogie d’odyssées transfrontières, paru dans la revue Inter art actuel no.118. Texte intégral en version originale anglaise.

Depuis 2010, Ventury a été présenté dans le contexte d’expositions et événements aux É.U.A., en France et au Canada dont notamment à la Green Lantern Gallery de Chicago, au Bryant Lake Bowl Theater de Minneapolis (Salon Saloon – Auto Show, Works Progress), à la Maison Vieille de Roiron, au centre Sporobole art actuel de Sherbrooke (Jean-Pierre Aubé et Patrick Beaulieu – Géopolitique de l’infini, commissaire: Véronique Leblanc), à la Galerie des Arts Visuels de l’Université Laval de Québec et à la Galerie Art Mûr de Montréal (Still Moving/Moving Still, commissaire: Anaïs Castro). Des récits de Daniel Canty (Les États-Unis du Vent, La Peuplade, Saguenay, 2014) et Alexis Pernet (Les Chemins du vent, Criticat, Paris, 2013) témoignent de leur expérience sur la route des vents. Patrick Beaulieu et Daniel Canty travaillent sur «VVV – le livre» qui rassemblera notamment les travelogues des chercheurs de Ventury (Éditions du Passage, 2015).

Ventury est le second projet de la trilogie d’odyssées transfrontières VVV de Patrick Beaulieu. Le projet a été precédé en 2007 par Vecteur Monarque: une odyssée transfrontière pistant les nuées migratoires des papillons monarques et suivi en 2012 par Vegas: une odyssée transfrontières sur les chemins du hasard.